Top 5 des excuses pour ne pas aller au travail

Le travail est une bonne chose en soi mais il peut arriver que l’on se retrouve étouffé par cette routine ou même fatigué d’enchaîner des jours et des jours de travail acharné sans pouvoir souffler un tant soit peu. Pour une raison pour une autre, il peut vous arriver de vouloir manquer un jour ou quelques jours de boulot. Puisque le système ne prévoit pas la possibilité qu’un travailleur manque son boulot sans raison crédible, il vous faut un alibi valable pour échapper à vos occupations professionnelles pour un temps. Voici donc un article qui vous dit tout ce que vous devez savoir sur les excuses pour ne pas aller au travail.

L’absence pour raison médicale

L’alibi de la santé est sans doute l’excuse pour ne pas aller au travail le plus utilisé en milieu professionnel pour s’absenter. La santé n’étant pas un élément totalement contrôlable par l’homme, vous avez toutes les raisons de faire croire à un problème d’ordre sanitaire de dernière minute pour manquer une ou quelques journées de travail. Il existe des cas de problèmes sanitaires où votre absence est même vivement souhaitée par vos collègues et vos supérieurs au travail.

Certains maux contagieux font peur aux travailleurs et ils détestent tous se trouver sur le même lieu qu’une personne qui les porte ; vous serez donc assigné à domicile pour le bien-être de la société. Il faut cependant penser à la maladie idéale dans chaque cas pour ne pas passer à côté de son objectif comme excuse pour ne pas aller au travail. Vous pouvez choisir l’une ou l’autre des maladies en fonction de leur gravité et du temps de pause dont vous avez besoin. Pour les maladies les plus utilisées et donc les plus efficaces, il y a la grippe, la varicelle ou encore la gastro-entérite.

Vous pouvez également penser à d’autres maladies telles que le mal de dos, l’intoxication alimentaire ou encore la migraine. Il faut néanmoins savoir que vous ne pourrez bénéficier pleinement de votre absence pour cause de maladie que dans lorsque vous fournissez un « arrêt de travail » délivré par un médecin dans les deux jours (à votre employeur). Il faut également vous informer par rapport au degré de crédibilité de chaque type d’alibi avant d’en faire usage. L’absence pour cas de maladie par exemple est crédible à 90%.

L’absence pour problème de transport

Le transport est un élément de premier ordre dans la liste des choses nécessaires à une bonne journée de travail. L’absence pour transport fait donc office d’excuse pour ne pas aller au travail. Si vous faites savoir le matin à votre employeur que vous n’avez pas été en mesure de vous rendre au travail parce que vous avez été privé de transports en commun tels que le train, le métro, le bus, le tram ou le RER, il comprendra que cela ne relève pas de votre bon vouloir et qu’il s’agit d’un évènement imprévisible.

Mais il faut savoir que l’excuse pour ne pas aller au travail du transport a ses limites. En effet, vous ne pourrez vous servir de cette excuse que pour manquer une journée de travail puisque vous aurez la journée passée chez vous pour penser à une solution dans l’éventualité d’une situation similaire le jour suivant. Outre cela, votre employeur peut vous demander de fonctionner le jour de votre absence en télétravail pour ne pas accumuler les tâches qui vous incombent ou encore pour évacuer les plus urgentes d’entre elles. L’excuse du transport est crédible à 70%.

L’absence au travail pour cause de décès

Le décès fait partie des raisons contre lesquelles les employeurs ne peuvent absolument ou presque rien. Lorsque vous perdez un membre de votre famille ou une quelconque personne de votre travail, il est tout à fait légitime de prétendre à quelques jours de congé afin de vous remettre émotionnellement ou de vous préparer psychologiquement à reprendre le travail convenablement. Selon la gravité de la situation ou la proximité avec la personne défunte, votre employeur va décider du temps de repos qui vous sera imparti afin de vous préparer à revenir travailler. Si vous souhaitez faire les choses dans les normes, vous devrez fournir un certificat de décès qui vous donnera droit à un certain nombre de jours d’absence qui vous seront payés. Le taux de crédibilité de l’excuse pour ne pas aller au travail du décès est de 100% ; ce qui vous assure d’avoir gain de cause lorsque vous vous trouverez dans une telle situation.

Les aléas du climat comme excuse pour ne pas aller au travail

Si vous n’êtes pas en mesure d’avoir un contrôle total sur votre santé, il vous est impossible d’avoir la moindre emprise sur les réalités climatiques de la zone géographique où vous vivez. Les problèmes climatiques auront forcément un impact sur votre rythme de travail et vous pouvez l’utiliser comme excuse pour ne pas aller au travail. Une succession de tempêtes, des chutes de neige à grande échelle encore la montée des eaux provoquée par les pluies diluviennes sont autant de facteurs qui peuvent endommager ou rendre inaccessible le réseau de transport ou encore créer des dysfonctionnements chez vous.

Dans une telle situation, la cause de votre absence vous est extérieure, imprévisible et irrésistible ; vous avez donc pleinement raison de manquer le travail. Cependant, il vous faut savoir que votre employeur peut décider retirer cette journée de votre salaire ; vous pourrez échapper à cela seulement si votre convention collective est plus regardante sur la question. Vous pouvez également opter pour le télétravail ou l’insertion de ce jour dans jours de congé payé ou RTT pour éviter de perdre la totalité de l’argent lié à cette journée d’absence. L’excuse de l’absence au travail en raison du transport est crédible à 90%.

L’absence au travail pour cause de dysfonctionnement à son domicile

Lorsque certaines pannes interviennent chez vous, vous n’êtes pas en mesure de quitter votre habitation pour le travail. Votre employeur peut donc aisément comprendre que pour un problème de fuite d’eau, un problème d’électricité ou encore d’électricité, vous ne puissiez pas vous rendre au travail tant que l’artisan ou le réparateur n’aura pas fini son travail. Il s’agit d’une excuse pour ne pas aller au travail valable mais très limitée car elle éveille assez vite les soupçons lorsqu’elle est utilisée plusieurs fois par la même personne. Il faudra donc veiller à ne pas en faire votre alibi favori. Le taux de crédibilité de l’excuse de la panne à son domicile est de 50%.

4/5 - (5 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.