Quelle est la différence entre co-président et vice-président ?

0
31

Les termes co-président et vice-président sont couramment utilisés dans les associations, entreprises et autres institutions où il existe une équipe dirigeante. Toutefois, la confusion se fait souvent entre co-président et vice-président en qui concerne leur rang et leurs attributions. Cet article vous renseigne sur la différence entre co-président et vice-président.

A propos de la différence entre co-président et vice-président

Il est important de bien connaitre la signification de certains termes quand il s’agit de les utiliser dans le cadre surtout professionnel. Et les termes co-président et vice-président portent souvent confusion dans les associations, entreprises ou autres institutions et parfois engendre des conflits de pouvoir entre certains dirigeants lorsqu’il faut jouir de certaines prérogatives de titre ou de rang.

En effet, de façon étymologique, la co-présidence fait penser à plusieurs présidents qui ont le même pouvoir. Quant à la vice-présidence, elle fait penser à un président adjoint avec un périmètre ou des pouvoirs limités. Juridiquement, ces conceptions ne sont pas déterminées par la loi, elles sont, de préférence, définies par les textes de chaque association ou entreprise.

Le vice-président est donc élu ou désigné pour exercer la fonction de président en cas d’absence du président. Il est donc le suppléant du président. Alors que les co-présidents jouissent des mêmes prérogatives.

Différence entre co-président et vice-président : le rôle de chacun

L’octroi de rôles aux co-présidents ou au vice-président dépend essentiellement de chaque institution, entreprise ou association. Les rôles peuvent être bien définis pour chaque rang et pour chaque personne.

Lire également :  L’essentiel à savoir sur l’externalisation SAV

En revanche, selon la définition initiale, un vice-président travaillant pour un gouvernement, une entreprise ou une association, a pour rôle d’assister le président et d’occuper le poste du président ou de le remplacer lorsque celui ne peut plus exercer. Il joue alors le rôle de suppléant pour le président. Ses pouvoirs sont librement fixés par les statuts et il n’a qu’usuellement au minimum le pouvoir de représenter l’association ou l’entreprise.

Pour la co-présidente, la fonction est exercée conjointement. Les co-présidents dirigent ensemble l’entreprise ou l’association en tout consensus et les tâches et responsabilités sont partagées. Dans ce cas, aucune décision importante ne peut être prise par un co-président sans l’accord des autres co-présidents. Le pouvoir est donc exercé par l’ensemble des co-présidents collectivement. Toutefois, le rôle de chaque co-président est délimité dans un champ d’intervention précis, pour prévenir les zones vides et les zones de chevauchement.

Différence entre co-président et vice-président : les risques de chaque côté

Être vice-président ou co-président dans une association ou dans une entreprise, peut comporter des risques. Si la loi autorise une grande liberté en matière de gouvernance dans les associations, cette liberté n’est pas pour autant exempte de tout risque.

Dans le schéma de la co-présidence par exemple, on peut s’interroger sur certains aspects du mode de fonctionnement comme : qui représente légalement l’association ou l’entreprise ?  Quels pouvoirs pour quels co-présidents ? En cas de délégations de pouvoirs, comment s’effectueront-elles ?  Ces questions montrent, en réalité, les lacunes que peut rencontrer le choix de la coprésidence dans une entreprise ou dans une association.

Lire également :  Comment demander un acompte sur salaire ?

Pour ce qui concerne la vice-présidence, tout dépend du leadership du vice-président à ne pas vouloir prendre la place du président. En évidence, le vice-président peut passer inaperçu quand le président est très actif et joue pleinement son rôle.

4.5/5 - (2 votes)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici