Tout savoir sur les VGP (Vérifications Générales Périodiques)

0
26

Après un temps d’utilisation, les différents engins de chantiers nécessitent une vérification et une remise à niveau. Pour réaliser ce contrôle de façon objective et efficace, il faut souscrire à une formation VGP. La Vérification Générale Périodique est une obligation légale qui demande aux chefs d’entreprise de veiller sur l’état de leurs machines. On peut se faire former pour devenir un professionnel du contrôle VGP et en jouir pleinement.

Que signifie VGP ?

La Vérification Générale Périodique (VGP) est le contrôle régulier de la conformité des engins de chantier et de levage utilisés par les entreprises. Cette vérification est nécessaire à la sécurité de tous les usagers du site, car elle permet de prévenir les cas d’accidents liés au dysfonctionnement des machines. Elle est indispensable à tous les secteurs d’activité (industriel, agricole, etc.) parce que ces engins soumis à d’intenses activités peuvent avoir des dommages discrets.

La VGP est une obligation légale prescrite par le code du travail en son article L.4321-1 qui stipule que : « les équipements de travail et les moyens de protection mis en service ou utilisés dans les établissements destinés à recevoir des travailleurs sont équipés, installés, utilisés, réglés et maintenus de manière à préserver la santé des travailleurs, y compris en cas de modification de ces équipements de travail et de ces moyens de protection ». Ainsi, les responsables d’entreprises et les salariés indépendants doivent réaliser la VGP pour se conformer à cette disposition afin de protéger leurs employés et d’éviter d’éventuels désagréments.

Lire également :  Qu'est-ce qu'un séminaire d'entreprise ?

Les différents types de VGP et leur fréquence

La Vérification Générale Périodique se fait sur les différents types d’engins utilisés sur toutes sortes de chantier. Elle se fait sur les engins de levage en Travaux Publiques et sur les équipements de protection individuelle. Les accessoires de levage, les racks et les équipements de sécurité et d’incendie sont aussi concernés par la VGP. De même, les installations électriques et celles de gaz doivent être régulièrement vérifiées.

La fréquence d’une Vérification Générale Périodique dépend de la catégorie et de l’utilisation faite de votre engin. Les chariots qui servent de conducteur accompagnant appartiennent à la catégorie 1 et doivent subir une VGP annuelle. Les machines des catégories 2, 3, 4 et 5 sont celles capables d’élever une charge à une hauteur d’au moins 60 cm. Ils nécessitent une VGP tous les 6 mois et sont entre autres les chariots élévateurs, les gerbeurs, les camions grues. Par ailleurs, les machines-outils (fraiseuse, plieuse, etc.) requièrent une Vérification Générale Périodique trimestrielle.

controle vgp

À quoi servent les formations en VGP ?

Les formations en VGP ont pour objectif principal de permettre à chaque participant de pouvoir vérifier périodiquement l’état d’engins de chantier. Au cours de ces formations, les stagiaires reçoivent les notions nécessaires à un contrôle VGP précis et complet. Elles se déroulent dans des centres spécialisés ou par visioconférence et sont destinées à toute personne physique ou morale. Les professionnels désireux d’exercer le métier de « Vérificateur » ou devenir Inspecteur VGP peuvent participer à ces formations afin de pouvoir monter leur propre organisme de contrôle.

Lire également :  Les avantages du tampon entreprise

Après ces formations, les stagiaires seront en mesure de procéder à des vérifications sur les équipements tels que le charriot, la grue, le pont roulant et le pont élévateur de véhicules. Ils pourront également poser des diagnostics sur la nacelle, le hayon, l’EPI/EPC (Equipement de Protection Individuelle ou Collective), le bras de levage ainsi que d’autres engins comme les extincteurs, le rack et les accessoires de levage. Des séances de remise à niveau sont régulièrement organisées pour vous permettre d’actualiser vos connaissances et de vous former à la vérification d’éventuels nouveaux appareils.

Quelques formations en VGP

Selon votre disponibilité et les moyens dont vous disposez, vous pouvez suivre différentes formations en VGP comme :

  • Vérificateur VGP: cette formation se déroule généralement en 35 heures au plus et demande un investissement de moins de 3 000 € ; la durée et le tarif varient selon votre degré de compétence et le nombre de machines que vous désirez étudier.
  • Vérificateur Accessoires de Levage: elle est destinée à tout public (caristes, logisticiens, mécaniciens, etc.) et dure quelques heures ; les frais de formation sont voisins de 400 €.
  • Système Qualité Accréditation: c’est une formation ouverte à tout public qui dure entre 48H et 2 mois et dont le coût varie entre 800 € et 3000 €.
  • VGP extincteur : une journée suffit pour cette formation dont le financement avoisine 900 €.  
5/5 - (1 vote)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici