Est-ce que l’AAH va augmenter en 2023 ?

0
295

L’Allocation aux Adultes Handicapé (AAH) garantit un revenu minimal aux personnes en situation de handicap. La situation familiale, professionnelle et les ressources du bénéficiaire déterminent le montant de cette allocation. Toutefois, les montants attribués peuvent être revalorisés en 2023. Cet article renseigne sur l’augmentation AAH 2023.

Que retenir de l’augmentation AAH 2023 ?

L’augmentation de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) aura lieu surement le 1er avril 2023, date à laquelle le montant mensuel est revalorisé chaque année. Le montant maximal actuel de cette allocation est de 956,65 euros. Cette somme qui est le plafond de l’AAH jusqu’au 31 mars 2023 est attribuée aux bénéficiaires ne disposant pas d’autres ressources. L’AAH est en effet différentielle selon que le bénéficiaire dispose d’autres revenus, pensions ou aides. La Caf applique donc un abattement sur le montant maximal. Pour bénéficier de cet aide, il faut adresser un formulaire de déclaration de ressources à la caisse d’allocations familiales chaque trimestre. C’est sur la base de cette déclaration que le montant auquel le bénéficiaire a droit est déterminé.

La dernière augmentation AAH a été effective en avril 2022. Pour cette augmentation, la loi sur le pouvoir d’achat a joué un rôle primordial. La revalorisation est faite de manière exceptionnelle par rapport aux minima sociaux. Ceci pour permettre aux personnes de faibles rémunérations de compenser l’inflation et la hausse des prix. Le taux de l’augmentation AAH était en effet de 4 %. La hausse même est entrée rétroactivement en vigueur au 1er juillet 2022. Il faut également noter la mesure de déconjugalisation, adoptée par le Parlement, selon laquelle les revenus du conjoint du bénéficiaire ne seront plus pris en compte dans le calcul de l’AAH. Une mesure qui entrera en vigueur au plus tard le 1er octobre 2023 et sera un plus pour l’augmentation AAH 2023.

Lire également :  Que veut dire l’expression « pour faire valoir ce que de droit » ?

Qui peut être bénéficiaire d’une augmentation AAH 2023 ?

L’augmentation AAH 2023 va toucher tous les bénéficiaires de cette allocation. Le taux d’augmentation s’applique à tous les aides accordés. Cependant pour bénéficier de l’AAH, il faut réunir les conditions suivantes :

  • Le bénéficiaire doit avoir la nationalité française. Il peut être ressortissant d’un pays membre de l’Espace économique européen (EEE). Il doit être en situation régulière en France.
  • Le taux d’inaptitude du demandeur doit être au moins égal à 80%. Pour les personnes en situation de handicap dont le taux est compris entre 50 et 79%, ils peuvent percevoir l’AHH à condition qu’elles souffrent d’une restriction substantielle et durable reconnue pour accéder à un emploi ou si elles sont âgées d’au moins 60 ans.
  • Le demandeur doit être âgé d’au moins 20 ans. Cependant, il possible que cet âge minimal soit réduit à 16 ans, si le demandeur n’est plus à la charge de ses parents.
  • Les revenus du demandeur ne doivent pas être supérieurs aux plafonds de ressources de l’AAH.

Augmentation AAH 2023 : qu’en est-il de l’AAH majoré ?

L’AAH majoré s’applique aux personnes handicapées à au moins 80% qui perçoivent l’AAH à taux plein ou en complément d’une pension de vieillesse, d’invalidité ou d’une rente d’accident du travail. Ces dernières peuvent en effet bénéficier d’une majoration pour vie autonome lorsqu’elles n’exercent pas d’activité professionnelle et disposent de logement indépendant.

Les bénéficiaires, de moins de 60 ans, qui sont bénéficiaires avant le 1er décembre 2019, qui ont une carence de travail inférieure à 5%, qui n’ont pas d’activité professionnelle, qui n’ont pas reçu de rémunérations professionnelles depuis un an et qui ont un logement indépendant peuvent aussi obtenir un complément de ressources.

Lire également :  Entreprises : pensez à la maintenance de vos photocopieurs et imprimantes !

Le montant du complément pour la vie autonome de l’AAH est de 104,77 euros par mois et celui de ressources de l’AAH est fixé à 179,31 euros. Cela peut porter le montant de l’AAH touché par le bénéficiaire à 1135,96 euros par mois.

Augmentation AAH 2023 et cumul avec un salaire

L’Allocation aux Adultes Handicapés peut être associée avec d’autres revenus. Il est toujours possible de travailler et de bénéficier de l’AAH. Cependant, le revenu sera pris en compte dans les ressources pour déterminer l’aide à accorder. Aussi, si une personne sans travail touchant l’AAH est embauchée, l’aide sera aussi plus souple. Mais pour les 6 premiers mois, le revenu n’est pas pris en compte dans les calculs. Après les 6 premiers mois, la tranche de revenus qui ne dépasse pas 30 % du SMIC mensuel profite d’un abattement de 80 %. En plus de l’AAH, le travailleur handicapé peut toucher la prime d’activité s’il remplit les conditions applicables, mais cette prime sera aussi prise en compte pour le calcul de l’AAH.

Le cumul de l’AAH avec d’autres aides est également possible. Mais cela requiert des conditions. Cumuler AAH et RSA est possible, sauf qu’on ne peut toucher l’intégralité du montant du RSA et celui de l’AAH. De la sorte, le montant du RSA sera en effet déduit du montant de l’AAH. Toutefois, il n’est pas possible de percevoir l’AAH en cumul avec l’allocation de solidarité spécifique (ASS) versée par Pôle emploi, excepté les bénéficiaires des deux allocations avant 2017. Ces derniers peuvent toujours bénéficier des deux aides s’ils remplissent les conditions applicables. Pour les bénéficiaires stagiaires, ils peuvent aussi cumuler l’AAH avec les indemnités de stage si les plafonds de revenus ne sont pas dépassés.

5/5 - (2 votes)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici