H.G. Adler

H.G. Adler est né en 1910 à Prague, où il a fait des études de littérature, de sciences et de musique avant de travailler pour la radio tchèque à partir de 1935. En février 1942, il est déporté avec sa famille à Theresienstadt, puis à Auschwitz - où sa première épouse et sa mère sont exterminées - et, deux ans plus tard, dans des subdivisions de Buchenwald. Libéré par les Américains, il a perdu seize membres de sa famille dans les camps, dont ses parents. De 1945 à 1947, il a travaillé au musée juif de Prague, s'efforçant de développer les archives concernant les persécutions et le camp de Theresienstadt. Il s'est ensuite installé à Londres, où il s'est remarié et a eu un fils. Il s'est alors essentiellement consacré à l'enseignement et à l'écriture sur la Shoah. Plus connu pour ses essais et ses études (il a notamment fait paraître des études sur Theresienstadt, un essai sur le combat contre la « solution finale » et sur la déportation), il est l'auteur de 26 ouvrages de poésie, de philosophie, d'histoire et six de fictions - dont Un voyage - pour lesquels il a reçu de nombreux prix. Il est mort à Londres en 1988.