Anton Tchekhov

Anton Pavlovitch Tchekhov naît à Taganrog, au milieu de la steppe russe, en 1860. Son père est un petit épicier, fils de serf affranchi. Tchekhov a seize ans lorsque son père fait faillite et que sa famille déménage à Moscou. Il entreprend des études de médecine et commence à écrire des contes et récits qu'il vend aux journaux et périodiques pour suppléer au maigre revenu familial. Il commence à pratiquer la médecine en 1884 et la même année paraît avec succès son premier recueil de nouvelles. En 1888, sa longue nouvelle, "La Steppe", l'établit comme écrivain majeur alors que ses petites comédies en un acte commencent à remporter de grands succès à la scène. En 1896, il fait jouer au théâtre sa première pièce en quatre actes depuis Ivanov neuf ans plus tôt : La Mouette, qui lors de sa création à Saint-Petersbourg est un échec douloureux. Mais deux ans plus tard, le Théâtre d'Art de Moscou, une nouvelle compagnie, remonte la pièce avec succès, révélant l'originalité de la dramaturgie tchekhovienne. L'auteur a beau n'être pas toujours d'accord avec toutes les idées de son nouveau metteur en scène, Constantin Stanislavski, il a enfin trouvé un artiste qui comprenne le mélange de drame et d'absurdité existentielle qui fonde son écriture. Et c'est Stanislavski qui met en scène les textes suivants de l'auteur : Oncle Vania (1899), Les Trois Sœurs (1901) et La Cerisaie (1904). Tchekhov meurt quatre mois après le triomphe de La Cerisaie. Au moment de sa mort, il avait commencé à travailler sur une nouvelle pièce dont le sujet était la conquête du pôle Nord.


© 1987, 2003 Diogenes Verlag AG Zürich